Skip to content Skip to footer extreme-bondage.cc

Saint Josémaria Escriva, fondateur de l’Opus Dei, est né à Barbastro (Province de Huesca) le 9 janvier 1902. À l’âge de deux ans, ses parents l’amenèrent à la chapelle de Torreciudad en action de grâces reconnaissante pour sa guérison après une grave maladie. En 1975, et sous son impulsion, le nouveau sanctuaire a ouvert ses portes. Ce sont des centaines de milliers de fidèles qui, continuellement, ont ainsi recours à l’intercession de sainte Marie.

Dans une lettre datant de 1967, il écrit :  J’attends une avalanche de grâces, que le Seigneur accordera à tous ceux qui viennent prier au pied de cette petite statue vénérée depuis des siècles. C’est pourquoi je souhaite qu’il y ait de nombreux confessionnaux, afin que l’on puisse y administrer le sacrement de la pénitence ; les âmes ainsi purifiées pourront alors confirmer et rénover leur vie chrétienne, apprendre à aimer et à sanctifier leur travail, et apporter à leurs foyers la paix et la joie de Jésus-Christ : je vous donne ma paix, je vous laisse ma paix.

En quoi consiste l’Opus Dei : chercher Dieu dans la vie ordinaire

L’Opus Dei a été fondé en 1928 par saint Josémaria Escriva, et est une institution de l’Église catholique dont la mission consiste à diffuser le message suivant lequel le travail et les circonstances ordinaires de la vie sont une occasion pour rencontrer Dieu, servir le prochain et améliorer la société.

Plus

Le nouveau sanctuaire

La nouvelle église et les bâtiments annexes sont l’œuvre de l’architecte Heliodoro Dols. Ils se distinguent par une grande variété de formes malgré l’utilisation d’un matériel unique: la brique. Ils reprennent, avec une interprétation très libre, les éléments de construction traditionnels de l’Aragon.

Le retable

L’élément principal de l’intérieur de l’église est la grand retable en albâtre, œuvre du sculpteur catalan Joan Mayné, qui s’inspire des retables traditionnels des grandes églises et cathédrales aragonaises. Les différentes scènes, polychromées, représentent différents moments de la vie de la Vierge Marie. Dans le bas du retable, a été placée la statue de style roman qui se trouvait dans l’ancienne chapelle. La statue en albâtre située à gauche du retable et représentant saint Josémaria agenouillé et en prière devant le tabernacle, est égalementdue à Joan Mayné.

Ci-dessous, vous pouvez accéder au GIGAPAN du retable, une nouvelle technique photographique haute résolution qui vous permet de zoomer avec la souris d’ordinateur ou avec vos doigts sur l’écran mobile jusqu’aux moindres détails des scènes qui le composent.

Le Christ

Située à gauche de la table de communion, la chapelle du Saint Sacrement est présidée par un grand crucifix en bronze dorée, sculpté par l’italien Pasquale Sciancalepore. Le Christ y est représenté encore vivant, avant que la lance ne lui ait percé le côté.

Médaillon

Grâce au médaillon placé à l’arrière du retable – il était auparavant attaché à la statue originelle de Notre Dame des Anges de Torreciudad, que les baisers des pèlerins avaient fini par endommager – l’on peut désormais continuer à vénérer la Vierge par un baiser.

L'orgue

Deux orgues ont été installés à l’intérieur du sanctuaire : ils ont été conçus et accordés par le facteur d’orgue Gabriel Blancafort et sont constitués de 4.072 tuyaux et 25 cloches tubulaires. Ils accompagnent solennellement la liturgie et soutiennent la prière. Chaque année, au mois d’août, le Cycle International d’orgue permet à des organistes internationalement reconnus de se retrouver.

Deux orgues ont été installés à l’intérieur du sanctuaire : ils ont été conçus et accordés par le facteur d’orgue Gabriel Blancafort et sont constitués de 4.072 tuyaux et 25 cloches tubulaires. Ils accompagnent solennellement la liturgie et soutiennent la prière. Chaque année, au mois d’août, le Cycle International d’orgue permet à des organistes internationalement reconnus de se retrouver.

Les vingt mystères du Rosaire sont représentés en céramique tout autour de l’esplanade. Ils ont été réalisés par l’artiste aragonais José Alzuet.

En bas de la route menant à l’ancienne chapelle commence un sentier qui serpente au milieu des rochers et des oiiviers et parcourt les 14 stations du Chemin de Croix. Il se termine sur l’esplanade.

Un chemin, qui part de l’esplanade et descend vers l’ancienne chapelle, permet de contempler quatorze scènes des Douleurs et des joies de saint Joseph représentant des moments de la vie de l’époux de Marie. Ils ont été réalisés par Palmira Laguéns.

Réservez votre visite

Si vous venez en groupe, en famille ou entre amis, afin de profiter de la meilleure expérience possible, nous vous recommandons de réserver et d’organiser votre visite à partir d’ici.